INSTITUTION INTERDEPARTEMENTALE DU BASSIN DE LA SEVRE NIORTAISE - IIBSN

Désenvasement du Vieux Mignon

Un chantier très important de désenvasement du Vieux Mignon sur 3 000 mètres de voie d’eau est en cours depuis début novembre sur les communes de La Grève sur le Mignon  et La Ronde (17) et de Saint-Hilaire la Palud (79).

Au préalable, des travaux d’élagage, de débroussaillage et de désencombrement de la voie d’eau et des berges ont été réalisés pour permettre le curage et le dépôt des vases sur les parcelles attenantes.

  Vieux Mignon avant intervention

Les éléments techniques de cette opération figurent sur le panneau chantier qui est affiché aux extrémités du tronçon d’intervention.

Ce marché de travaux est confié à l’entreprise Deschamps de St Hilaire la Palud pour un montant de 32 640 euros TTC, financé à hauteur de 60% par l’Institution (Départements de Charente-Maritime, de Vendée et des Deux-Sèvres)  et de 40% par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne (AELB) dans le cadre du Contrat Territorial Milieux Aquatiques (CTMA) porté par l’IIBSN.

  Travaux de curage avec pelle hydraulique équipée d’un long balancier

 

 

 

 

Travaux de désencombrement des bords de Sèvre niortaise

Depuis deux semaines et durant encore 1 semaine, des travaux de désencombrement et d’élagage ponctuels de la Sèvre niortaise en aval de Bazoin en rive gauche sont en cours (entre la Croix des Marys et le contour de Pomère sur les commune de La Ronde et de Maillé). Ces interventions sont réalisées en régie avec les moyens humains et matériels de l’Institution Interdépartementale du Bassin de la Sèvre Niortaise (IIBSN).

Il s’agit de retirer les gros arbres et embâcles tombés dans le fleuve qui peuvent gêner la navigation et l’écoulement de l’eau, et de couper les branches importantes qui penchent au dessus de la route pour sécuriser la circulation routière.

Les bois sont stockés sur une plate-forme pour ensuite être broyés en copeaux pour être utilisés comme combustibles.

    Exemple d’arbre tombé et retiré dans le contour de Charrouin

   Evacuation des bois avec le camion-grue de l’IIBSN

 

Journée SAGE Sèvre Niortaise Marais Poitevin

Dans le cadre des travaux de la commission locale de l’Eau du SAGE Sèvre Niortaise Marais Poitevin une journée autour de l’agriculture du territoire et de la qualité de l’eau a été organisée le 5 novembre 2018.

Des intervenants se sont succédés afin de présenter des actions ou réflexions mises en œuvre sur le territoire du SAGE. Puis l’après midi des structures externes ont apporté leur expérience sur des programmes agricoles ou l’adaptation au changement climatique.

Retrouvez les présentations de  la journée en téléchargement ci-dessous :

  • 1- Des réflexions sur les circuits alimentaires de proximité (chambre d’agriculture des Deux-Sèvres ) 1-5nov18  M BARON
  • 2- Mise en œuvre d’actions agricoles sur un bassin d’alimentation de captages d’eau potable (syndicat d’eau de la Courance et FNAB) 2-5nov18 M CAILLE et M RIOU
  • 3- Travaux conduits sur le désherbage des grandes cultures par le groupe Delphy (chambre d’agriculture de Vendée)3-5nov18 M MAZOUE
  • 4- Comment maintenir l’élevage herbager pour la qualité de l’eau ? Présentation des actions mise en place sur le bassin versant du barrage de la Touche Poupard. (SERTAD et CAVEB), 4-5nov18 Mme  CLIQUET et Mme LOPES 

 

Protection de la ressource en eau

Le Syndicat des Eaux du Vivier (SEV) a mené une étude technico-économique des cultures de diversification économes en intrants en Sud Deux-Sèvres qui s’est finalisée à l’été 2018.
Ce travail s’insère dans le cadre du programme Re-Sources de protection des captages d’eau vis-à-vis des pollutions diffuses et du programme d’actions sur les Aires d’Alimentation de Captages du SEV, afin d’aider au développement de filières agricoles compatibles avec la ressource sur ce territoire.

Vous pouvez télécharger la  synthèse et les fiches.

Restauration et renaturation des berges sur la commune d’ Arçais

Depuis fin septembre, l’Institution fait réaliser des travaux de restauration et de renaturation des berges de la Sèvre Niortaise sur le territoire de la commune d’Arcais sur un linéaire de 340 mètres. Ces travaux sont confiés à l’entreprise RINEAU TP de Maillezais.

Ce chantier fait partie d’une opération de travaux comprenant aussi la restauration de berges sur les communes de Taugon et de St Jean de Liversay, réalisée en juin dernier.

Mise en place du géotextile synthétique

 

Le talus est façonné, reste le géotextile biodégradable à poser

 

La technique consiste à mettre en œuvre un rideau de pieux en pied de berge. Derrière ce rideau de pieux, un géotextile synthétique enveloppe des matériaux terreux (mélange terre/pierre), à la manière d’un boudin. L’ensemble forme une banquette au ras de l’eau dans laquelle des végétaux hélophytes (spécifiques au milieu aquatique) sont plantés. Cet aménagement constitue le pied de berge qui a pour but de résister aux forces d’érosion.

La partie haute de la berge est profilée en pente. Elle est revêtue d’un géotextile biodégradable et elle est ensemencée. Le géotextile permet de lutter provisoirement contre l’érosion due aux eaux de ruissellement. À terme, cette fonction est reprise par la végétation.

Coût des travaux et financement:

Le montant de l’opération de travaux s’élève à 64 918 euros HT.

Le financement est partagé entre l’Union Européenne (Fonds FEDER) pour 60%, la commune d’Arçais pour 15% et l’IIBSN pour 25%.

                        

 

 

 

PaPrika Studio, la valeur ajoutée à votre communication - 2015 Tous droits réservés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer