INSTITUTION INTERDEPARTEMENTALE DU BASSIN DE LA SEVRE NIORTAISE - IIBSN

Les plantes exotiques envahissantes

Plusieurs plantes exotiques envahissantes des milieux aquatiques sont présentes sur le bassin de la Sèvre Niortaise : les jussies, le myriophylle du Brésil, les renouées asiatiques, etc.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le groupe technique sur les plantes exotiques envahissantes

Un groupe technique à l’échelle du bassin de la Sèvre Niortaise a été constitué par l’Institution Interdépartementale sur la thématique des espèces végétales invasives .

Il a pour objectif de réunir et de partager à l’échelle de ce territoire, les données et les expériences de gestion sur ces espèces : cartographies, travaux et suivis, méthodes et moyens employés, outils d’information et de sensibilisation utilisés, etc.

Chaque acteur se charge de mettre en œuvre les recensements et les travaux de gestion qu’il juge nécessaires sur son territoire de compétence.

L’institution a en charge la coordination et la mutualisation des données recueillies à l’échelle du bassin. Une réunion annuelle permet de présenter les suivis et actions produits dans l’année. Les comptes-rendus et l’ensemble des présentations sont disponibles dans l’espace documentation.

Ces travaux s’inscrivent dans la démarche de la région Poitou-Charentes (ORENVA) et des groupes de travail existants sur la région des Pays de la Loire.

Au niveau national, un groupe dédié aux Invasions Biologiques en Milieux Aquatiques (IBMA) est également en place depuis 2009.

 

Documents produits : cartographie et communication

Des cartographies sur certaines espèces sont réalisées à l’échelle du bassin et des documents de sensibilisation et d’informations ont été produits, notamment une plaquette et un guide de terrain sur les principales plantes exotiques envahissantes rencontrées sur le bassin de la Sèvre Niortaise. Une exposition itinérante composée de 8 posters est également disponible sur cette thématique.

Enfin, ce groupe permet de servir de réseau de veille pour surveiller l’arrivée de nouvelles espèces sur le territoire, comme par exemple avec crassula helmsii observée en 2011 pour la première fois en Poitou-Charentes.

Vous trouverez d’autres documents sur ce groupe dans l’espace documentation .

A ce titre, trois  listes d’espèces exotiques envahissantes sont consultables :

 

L’Institution anime également le pôle EEE végétale de l’Observatoire du Patrimoine Naturel du Marais Poitevin.

 

Vigilance particulière sur les jussies terrestres

Depuis quelques années et sur plusieurs sites (notamment en Pays de la Loire), la colonisation de prairies humides par les jussies (formes terrestres) suscite bien des interrogations et des questionnements sur les modes de gestion à proposer.

Jussies sur prairies humides en marais de Brière (JP Damien)

Jussies terrestres sur le communal Lairoux-Curzon (85)

 

Au niveau du bassin de la Sèvre Niortaise, une vigilance particulière pour les zones de marais estopérée depuis 2013 pour limiter la colonisation. A ce titre, une plaquette a été réalisée pour rappeler ce qu’il ne faut pas faire en cas de présence de jussies dans des fossés en zones humides, et notamment de ne pas curer et régaler les vases sur parcelles humides.

 

 

Reportages

RTL2 le 25 avril 2013

 

 

PaPrika Studio, la valeur ajoutée à votre communication - 2015 Tous droits réservés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer