Impact des ouvrages hydrauliques

Impact des ouvrages hydrauliques

« Les impacts des seuils et barrages sur le fonctionnement des cours d’eau tendent à augmenter avec leur hauteur de chute : altération de la dynamique fluviale, perte de diversité d’écoulement et d’habitats, rupture de continuité écologique (montaison et dévalaison des espèces, transit sédimentaire), développement des processus d’eutrophisation, interception et évaporation des écoulements d’étiages... ». Evaluer le niveau de pression anthropique consiste donc à mesurer la pression cumulée des obstacles sur un tronçon de cours d’eau en évaluant la somme de leur hauteur de chute. Cette pression est ensuite exprimée à travers un indicateur principal, le taux d’étagement, et un indicateur complémentaire, le taux de fractionnement.

Ouvrage hydraulique sur la Guirande à Aiffres

Ouvrage hydraulique sur la Guirande à Aiffres

Le SDAGE Loire Bretagne demande au SAGE d’une part de définir un objectif chiffré et daté de réduction du taux d’étagement (disposition 1C-2) et de comporter un plan d’action de restauration de la continuité écologique contenant un objectif de réduction du taux de fractionnement du cours d’eau (disposition 1D-4).

Le taux d'étagement correspond à la hauteur de chute cumulée (somme des hauteurs de chute des ouvrages présents sur le tronçon) divisée par la dénivellation naturelle (différence entre l'altitude de l'eau à l'amont du tronçon et l'altitude de l'eau à l'aval). Un taux de 100 % signifie que l’intégralité du lit du cours d’eau, de ses habitats et de ses écoulements sont sous l’influence d’ouvrages hydrauliques (c’est par exemple le cas entre Niort et Saint Maixent), un taux proche de 0% signifie que le régime du cours d’eau peut être considéré comme « naturel ».

Le taux de fractionnement est le rapport entre le cumul de la hauteur de chute artificielle et la longueur du cours d'eau (en mètre par kilomètre). Plus ce taux est élevé (> 0.8 m/km par exemple), plus le cours d’eau est compartimenté et plus une espèce piscicole (ou autres) devra dépenser de l’énergie pour franchir les obstacles lors de ses déplacements et/ou rencontrera des difficultés pour rejoindre des lieux propices à sa croissance ou à sa reproduction.

Dans le cadre de sa révision, le SAGE Sèvre niortaise-Marais poitevin s’est engagé dans un travail de mesure de ces différents taux (cf. lien vers ces documents).

Documents à la une

Atlas cartographique - Taux d’étagement et taux de fractionnement

Atlas cartographique - Taux d’étagement et taux de fractionnement

En savoir plus

Pour aller plus loin

Film sur la continuité écologique des cours d’eau

Film sur la continuité écologique des cours d’eau

Film réalisé par L'agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse
En savoir plus
Haut de page